AIDE ET QUESTIONS FRÉQUENTES

AIDE ET QUESTIONS FRÉQUENTES

Comment pouvons-nous vous aider?

  • Qu'est ce qu'un chauffage biomasse ?

    Le terme biomasse désigne toutes les matières organiques, qu’elles soient végétales ou animales. L’énergie biomasse est produite à partir de déchets végétaux, de bois, de champignons, d’algues… Cette masse organique peut être prélevée dans l’environnement (bois, déchets verts en provenance des jardins, compost…) ou être cultivée. On parlera alors d’agrocarburants ou d’agrocombustibles. Les déchets des industries qui utilisent ou génèrent des matières organiques (agroalimentaires, stations d’épuration, papetières…) peuvent également être recyclés pour produire de l’énergie biomasse. Le chauffage biomasse consiste à produire de la chaleur à partir de la première source d’énergie renouvelable utilisée en France : le bois. Dans les logements, les chaudières biomasse sont utilisées comme système de chauffage central et produisent de l’eau chaude. Elles sont surtout appréciées pour leur côté écologique car elles s’alimentent d’une ressource naturelle abondante et presque inépuisable.

  • Quels sont les avantages d'un chauffage biomasse ?

    Opter pour l’installation d’une chauffage biomasse, présente des avantages certains, notamment :

    • Une source d’énergie renouvelable L’énergie biomasse représente une solution intéressante, en remplacement des énergies fossiles, pétrole et charbon, dont les réserves diminuent. Utilisée depuis la préhistoire, cette matière première renouvelable est disponible aux 4 coins du globe. De plus, elle se régénère très rapidement : les forêts se reconstituent, les espèces vivantes émettent des déchets organiques en permanence… Cette énergie est donc inépuisable, à condition d’être employée de façon durable et raisonnable.
    • Une réduction globale des gaz à effet de serre L’énergie biomasse apparaît comme la réponse aux enjeux climatiques. Le dioxyde de carbone (CO2) rejeté lors de la combustion est ensuite absorbé par les plantes et végétaux. C’est un cycle vertueux sans fin qui s’installe ! Chaque jour, de grandes quantités de détritus solides sont générées par les ménages et les entreprises. En réutilisant une partie des déchets biodégradables, cette énergie verte contribue également à la baisse de la pollution.
    • Des ressources peu coûteuses Pour les entreprises comme pour les particuliers, le recours à l’énergie biomasse est une solution à la fois écologique et économique. Bois, fumier, déchets organiques, les matières premières utilisées pour produire l’énergie sont peu coûteuses.  

  • Je souhaite acheter un poêle à bois : Comment choisir ?

    1. Etanche et non étanche Il est important de choisir votre poêle à bois en fonction de votre typologie d’habitation. Neuve et RT2012 ? Vous devez orienter votre choix sur un poêle à bois étanche compatible RT2012. Les constructions de nouvelles habitations évoluent. Les normes aussi. Nos produits compatibles BBC (Poêle à bois étanche) respectent les prescriptions de la RT2012. La Réglementation Thermique 2012 a pour objectif de limiter la consommation primaire des habitations neuves. Ainsi, pour économiser de l’énergie, les parois des habitations sont de plus en plus étanches. Moins de fuites d’air et de déperditions de chaleur pour des flux d’air maîtrisés et un meilleur confort. Un poêle à bois BBC se caractérise par : • Un haut niveau d’étanchéité (poêle étanche) • Une puissance raisonnée • Une possibilité de raccordement à l’air extérieur Lors de la pose d’un poêle à bois SUPRA compatible BBC, il est impératif de prendre en considération le fait qu’il doit être étanche et ne consommer que de l’air extérieur. 2. Structure du corps de chauffe : Fonte ou Acier Nos poêles à bois sont conçus avec un corps de chauffe qui peut être en fonte ou en acier : Utilisée depuis plus de 100 ans dans la confection des poêles à bois, la fonte est appréciée pour ses qualités indéniables. Alliage de fer et de carbone, elle a le pouvoir de garder la chaleur de longues heures pour la diffuser de manière rayonnante. Qu’ils soient design ou classique, les poêles à bois de la Gamme Fonte SUPRA conviennent à tous les types d’intérieurs. Alliage du fer et de l’aluminium, l’acier est adapté pour tous les types de chauffage. Légers, les poêles à bois en acier offrent une diffusion de la chaleur optimale dès l’allumage de l’appareil. Habillés de parements d’usure en fonte, en brique ou en vermiculite, nos appareils en acier disposent ainsi d’une durée de vie renforcée avec des performances très élevées. 3. La puissance Il est important de bien choisir la puissance nécessaire dont vous avez besoin. En effet, il est inutile de choisir un appareil avec une puissance élevée si vous souhaitez chauffer une petite pièce. Une puissance de poêle mal définie provoque un inconfort thermique et une détérioration de votre poêle à bois. Sous-dimensionné, il fonctionne en surrégime et entraîne une usure de l’appareil. Au contraire, un poêle surdimensionné fonctionne, lui, en sous-régime favorisant une mauvaise combustion et l’encrassement du conduit de cheminée. La puissance d’un poêle à bois doit être ajustée en fonction de la superficie de la pièce qu’il doit chauffer, de la situation géographique et de l’isolation de la maison : Le barème de puissance doit tenir compte de 3 critères principaux : - La situation géographique : si vous habitez dans une région où les températures en hiver sont rudes, votre poêle doit être plus puissant que ceux installés dans des régions où le climat est doux. - L’isolation de la maison : un logement bien isolé présente moins de perte de chaleur. La puissance de chauffage nécessaire sera donc plus faible. - Le volume des pièces à chauffer : Plus le volume des pièces à chauffer est grand, plus le poêle doit être puissant pour chauffer votre logement. On compte environ : 1kW pour chauffer 10m² (maison traditionnelle) 1kW pour chauffer 20m² (maison RT 2012) 4. Le rendement Le rendement d’un poêle est le rapport entre l’énergie qui est produite par le poêle et l’énergie qui est consommée. Ainsi, si le rendement de votre appareil est élevé, vous consommerez moins de combustible. Le LABEL FLAMME VERTE labellise les appareils de chauffage au bois et garanti des appareils respectueux de l’environnement et des émissions de particules fines très faible. Tous les appareils disposent d’étiquette qui détermine la classe de performance environnementale en leur attribuant un nombre d’étoiles. Le nombre d’étoiles attribué est basé sur les critères suivants (le rendement énergétique (70% minimum), les émissions de particules fines et le rejet de monoxyde de carbone. Par ailleurs, le rendement d’un poêle à bûches sera maximal si le bois utilisé est bien sec, c’est-à-dire si son taux d’humidité ne dépasse pas 20%. En effet, pour que le rendement du poêle soit optimal une température minimale doit être maintenue dans le foyer, une arrivée d’air frais extérieur dédiée doit être prévue pour garantir la combustion et le bois utilisé doit être bien sec. 5. Les avantages fiscaux L’État et les régions ont mis en place des dispositifs pour aider les ménages à installer des équipements énergétiques durables chez eux : - MaPrimeRénov’ : lancée en janvier 2020, puis réaménagée en octobre 2020, MaPrimeRénov’ remplace totalement le CITE (le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique en vigueur depuis 2014). MaPrimeRénov’ est réservée aux dépenses liées à l’achat et à la pose de certains équipements énergétiques durables. Les poêles à bois ou à granulés, les inserts, les foyers sont concernés par le dispositif. Pour être éligible à cette prime, un appareil doit détenir le label Flamme Verte 7 étoiles et être installé par une entreprise ou un professionnel qualifié(e) RGE Qualibois. - L’Éco-Prêt à taux zéro : il a pour vocation de financer les travaux d’économie d’énergie et les éventuels frais induits par ces travaux afin de rendre le logement plus économe en énergie, plus confortable et moins émetteur de gaz à effet de serre. Concrètement, l’éco-PTZ permet aux propriétaires, qui habitent leur logement (occupants) ou le proposent à la location (bailleurs), de bénéficier, d’un prêt à taux zéro sur 10 ans et jusqu’à 30 000 € maximum pour financer les travaux de rénovation énergétique de l’habitat concerné. L’éco-prêt à taux zéro est ouvert à tous et est cumulable avec MaPrimeRénov’, le crédit d’impôt pour la transition énergétique, les aides de l’ANAH, les aides des collectivités locales... Pour être financés par ce prêt, ces travaux doivent impérativement être réalisés par des entreprises certifiées RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). - Le taux de TVA réduit à 5,5 % : Lorsque vous décidez de recourir à un professionnel pour réaliser des travaux d’amélioration de la performance énergétique de votre logement, comme l’installation (fourniture et pose) d’un poêle à bois par exemple, c’est le taux de TVA réduit de 5,5 % qui s'applique. Ce logement peut constituer soit votre résidence principale, soit votre résidence secondaire ou votre logement locatif et doit être achevé depuis plus de 2 ans. Ce taux de TVA sur poêle à bois, poêle à granulés, ou cheminée, réduit à 5,5 % s’applique à la fois : sur l’achat du matériel nécessaire à l’installation de l’appareil et sur la prestation de main d’œuvre effectuée par l’installateur. - “Habiter Mieux Sérénité” de l’ANAH (Agence nationale de l’habitat) : L’ANAH (Agence Nationale pour l’amélioration de l’Habitat) peut subventionner tous les travaux importants permettant un gain énergétique d’au moins 25 %, notamment pour les personnes aux revenus les plus modestes. - Les aides locales : Certaines communes, départements ou régions s’engagent en faveur de la rénovation énergétique et proposent des subventions qui aident au financement de l’achat d’un appareil de chauffage au bois et des travaux associés à sa pose. Elles peuvent parfois se cumuler aux autres aides proposées. 6. La vision des flammes La vision des flammes peut être horizontale, verticale ou carrée et donne style et design au poêle. Vous cherchez le spectacle du feu avant tout ? Préférez un appareil avec une grande vision des flammes. Mais plus que le design, la vision des flammes impacte sur la taille du combustible et la façon de charger le bois. Quand un large poêle en vision horizontale pourra être chargé en bûches de 50cm couchées, un petit poêle à vision verticale sera lui chargé en bûches de 33 cm debout. 7. La taille des bûches Plus les bûches sont courtes, plus elles sont coûteuses. Leur prix de production est plus élevé car elle impose plus de manutention, de découpe et de transport. Elles coûteront donc un peu plus cher à l’achat. Sur le marché, on peut trouver toutes sortes de tailles de bûches. Toutefois, deux dimensions principales sont généralement proposées à la vente : 25 cm et 40 cm. Un autre élément qu’il faut prendre en compte au moment de choisir vos bûches est votre espace de stockage. En effet, des bûches de petite dimension occupent moins d’espace que des bûches de grande dimension : lors du rangement, les interstices entre les bûches sont en effet mieux comblés. Ainsi, un stère de bois équivaut à un mètre cube de bûches d’une dimension d’un mètre. Toutefois, coupées en plus petite taille, ces mêmes bûches occuperont moins d’un mètre cube : • bûches de 25 cm : 0,8 m3 ; • bûches de 40 cm : 0,74 m3.

  • Quelle technologie choisir pour mon chauffage électrique

    1. Idéal pour les salons et chambres : pour un usage quotidien • Le radiateur à inertie fluide: la résistance chauffe un liquide caloporteur qui tourne en circuit fermé dans l’appareil. Ce type d’appareil offre les mêmes performances qu’un chauffage central, avec une chaleur douce et saine par rayonnement. • Le radiateur mobile à chaleur douce: une combinaison de technologies pour une montée rapide en température, silencieuse et durable: résistance électrique, rayonnement et bloc céramique. 2. Idéal pour les salles de bains : les fixes ou mobiles • Le soufflant: en appoint, il procure une chaleur instantanée et se déplace facilement de pièce en pièce. • Le soufflant céramique: la résistance est moulée dans la céramique, le confort thermique s'en trouve augmenté et la perception de la chaleur améliorée. • Le sèche-serviettes soufflant: idéal pour les petites salles de bains où il n’y a pas de place pour installer un sèche-serviettes classique, le sèche-serviettes soufflant apporte une chaleur immédiate dans votre salle de bains et vous permet de disposer de serviettes sèches et chaudes. • Le sèche-serviettes à rayonnement: diffuse la chaleur en "rayons" dans la pièce et procure ainsi une sensation proche du rayonnement du soleil. Il donne une impression de chaleur naturelle et agréable. La soufflerie permet de réchauffer rapidement la pièce lors de son utilisation. 3. Idéal pour les pièces secondaires : Pour un usage occassionnel • Le convecteur Quickmix®: permet une répartition homogène de l’air chaud dans la pièce et une rapide montée en température. • Le radiateur à bain d’huile: diffuse une chaleur agréable qui ne dessèche pas l’air et est comparable à celle d’un chauffage central tout en restant mobile. • Le panneau rayonnant: émet une chaleur directe vers les personnes et les meubles, sans mouvement ni assèchement de l’air.

  • Quelles sont les options de pilotage des radiateurs électriques ?

    On distingue deux grandes familles : les radiateurs à thermostat électronique et les radiateurs à thermostat mécanique. Le thermostat déclenche l'arrêt ou la mise en route du chauffage afin de maintenir un niveau de température prédéfini. C'est le principe de régulation. • Thermostat mécanique : maintient la température de consigne à + ou - 2°C. Utilisation simple, généralement sous forme de molette. Convient parfaitement pour les personnes âgées. • Thermostat électronique : plus précis, il maintient la température de consigne à + ou - 0,5°C. Très bon compromis entre précision et prix. Certains radiateurs à thermostat électronique disposent de l’option Fil pilote, c'est l'option indispensable pour ajouter une programmation sur votre radiateur électrique. Il relie les appareils de chauffage à un programmateur qui donne l'ordre de monter ou descendre la température.

  • Est-ce que je peux utiliser mon appareil dans une pièce humide (type Salle de bains) ?

    L’indice de protection IP définit le niveau de protection de l’appareil en cas de pénétration d’eau ou d’objets dans l’appareil. Le code IP correspond aux degrés de protection procurés par les enveloppes des matériels électriques dont la tension est inférieure ou égale à 72,5 KV.

  • Contacter notre service client


    • Quels sont les différentes caractéristiques d'un radiateur électrique ?

      • La programmation hebdomadaire : permet la programmation de l’appareil pour chaque heure et chaque jour de la semaine • Détecteur d’ouverture de fenêtre : dès que l’appareil détecte une chute de température significative, l’appareil passe en mode hors-gel. Indicateur de consommation électrique. • Domotique, l’option WIFI : utile pour piloter son chauffage électrique à distance, depuis son smartphone ou sa tablette, via une application. • Détecteur de présence : lorsque l’appareil ne détecte aucun mouvement, la température baisse progressivement jusqu’à passer en mode hors-gel. Quand l’appareil détectera à nouveau une présence, celui-ci se remettra généralement en mode Confort. • Sécurité anti-basculement : ces options évitent la chute des radiateurs et bloquent les réglages indiqués sur le thermostat. • Sécurité anti-surchauffe : c’est une sécurité qui évite les températures extrêmes et la surconsommation d'électricité. Lorsque la température de consigne est atteinte, l’appareil arrête de fonctionner à pleine puissance. • Position hors gel : le mode hors gel est très utile dans les résidences secondaires, en cas d'absence prolongée. Cette fonction permet de chauffer la maison au minimum. • La programmation automatique par auto-apprentissage: pendant une 1ère semaine d’apprentissage, l’appareil va mémoriser le rythme de vie de l’utilisateur en fonction des périodes de présence et d’absence et générer un programme adapté alternant des périodes en température Confort et Eco. Le nouveau programme sera appliqué pour les 7 jours suivants. Semaine après semaine, il poursuivra l’optimisation du programme en ajustant les périodes de Confort et d’Eco au plus proche du rythme de vie.

    • Comment choisir la puissance de mon chauffage électrique ?

      Ce critère dépend du volume de la pièce à chauffer. Pour déterminer le volume de la pièce, il faut mesurer la surface de celle-ci. Puis prendre la hauteur sous plafond. Généralement, pour une hauteur sous plafond standard de 2,50 m, on compte : • 80 W par m² pour une pièce bien isolée. • 100 W par m² pour une pièce moyennement isolée.

    • Comment choisir mon déshumidificateur ?

      Rotor dessicatif ou compresseur, à chaque utilisation sa technologie ! • Technologie compresseur: Le déshumidificateur fonctionne avec un compresseur qui refroidit du gaz. La déshumidification se fait sur le principe de la condensation. Convient pour des volumes dont la température ambiante est supérieure à 15°C et jusqu’à 35°C. • Technologie à rotor dessicatif: La déshumidification se fait par le réchauffement de l’humidité absorbée par le rotor dessicatif après l’entrée de l’air humide dans l’appareil. Convient pour des volumes dont la température ambiante est comprise entre 1°C et 20°C.

    • Comment choisir mon climatiseur mobile ?

      1. Le choix de la puissance : Le choix de la puissance détermine l’efficacité de votre climatiseur et permet de réaliser des économies. Pour déterminer la puissance idéale, il faut évaluer le volume et le type de construction de son logement. Calculer les besoins de puissance en froid : Surface en m² x hauteur de plafond en m x besoin en W (selon le type de construction) Exemple : Un salon séjour de 30 m² avec une hauteur de plafond de 2,5 m et construite selon la RT2012 aura besoin d’un climatiseur d’une puissance de 2600 W. 2. L'efficacité énergétique : Le SEER (Seasonal Efficiency Energy Ratio) est le coefficient d’efficacité énergétique saisonnier. Il permet de connaître la consommation d’électricité nécessaire pour fournir une certaine capacité de climatisation. Plus les valeurs du SEER sont grandes, plus les performances énergétiques du climatiseur sont élevées et plus la consommation électrique liée à la climatisation est faible. 3. La puissance absorbée : La puissance absorbée d’un climatiseur correspond à sa consommation électrique et permet d’évaluer le coût à l’heure 4. Le niveau sonore : Le niveau sonore : une attention particulière doit être portée au bruit émis par la machine. La plupart des modèles ont un niveau sonore supérieur à 59 dB.

    • Ventilateurs, rafraichisseur d'air, brumisateur ou climatiseurs, lequel choisir ?

      Ces appareils ont tous le même objectif : améliorer notre quotidien durant les périodes de fortes chaleurs. Pour autant, un ventilateur, un rafraîchisseur d’air, un brumisateur et un climatiseur ne fonctionne pas tous de la même manière. De façon générale, les climatiseurs représentent la solution la plus puissante et efficace, les rafraîchisseurs sont un bon compromis pour une solution intermédiaire et économique, et les ventilateurs sont la solution la plus économique à l’achat mais conviennent moins bien lors de très fortes chaleurs.

    • 0