Je souhaite acheter un poêle à bois : Comment choisir ?

1. Etanche et non étanche

Il est important de choisir votre poêle à bois en fonction de votre typologie d’habitation. Neuve et RT2012 ? Vous devez orienter votre choix sur un poêle à bois étanche compatible RT2012.
Les constructions de nouvelles habitations évoluent. Les normes aussi. Nos produits compatibles BBC (Poêle à bois étanche) respectent les prescriptions de la RT2012. La Réglementation Thermique 2012 a pour objectif de limiter la consommation primaire des habitations neuves.
Ainsi, pour économiser de l’énergie, les parois des habitations sont de plus en plus étanches. Moins de fuites d’air et de déperditions de chaleur pour des flux d’air maîtrisés et un meilleur confort.
Un poêle à bois BBC se caractérise par :
• Un haut niveau d’étanchéité (poêle étanche)
• Une puissance raisonnée
• Une possibilité de raccordement à l’air extérieur
Lors de la pose d’un poêle à bois SUPRA compatible BBC, il est impératif de prendre en considération le fait qu’il doit être étanche et ne consommer que de l’air extérieur.

2. Structure du corps de chauffe : Fonte ou Acier

Nos poêles à bois sont conçus avec un corps de chauffe qui peut être en fonte ou en acier :
Utilisée depuis plus de 100 ans dans la confection des poêles à bois, la fonte est appréciée pour ses qualités indéniables. Alliage de fer et de carbone, elle a le pouvoir de garder la chaleur de longues heures pour la diffuser de manière rayonnante.
Qu’ils soient design ou classique, les poêles à bois de la Gamme Fonte SUPRA conviennent à tous les types d’intérieurs.
Alliage du fer et de l’aluminium, l’acier est adapté pour tous les types de chauffage. Légers, les poêles à bois en acier offrent une diffusion de la chaleur optimale dès l’allumage de l’appareil. Habillés de parements d’usure en fonte, en brique ou en vermiculite, nos appareils en acier disposent ainsi d’une durée de vie renforcée avec des performances très élevées.

3. La puissance

Il est important de bien choisir la puissance nécessaire dont vous avez besoin. En effet, il est inutile de choisir un appareil avec une puissance élevée si vous souhaitez chauffer une petite pièce. Une puissance de poêle mal définie provoque un inconfort thermique et une détérioration de votre poêle à bois. Sous-dimensionné, il fonctionne en surrégime et entraîne une usure de l’appareil. Au contraire, un poêle surdimensionné fonctionne, lui, en sous-régime favorisant une mauvaise combustion et l’encrassement du conduit de cheminée.

La puissance d’un poêle à bois doit être ajustée en fonction de la superficie de la pièce qu’il doit chauffer, de la situation géographique et de l’isolation de la maison :
Le barème de puissance doit tenir compte de 3 critères principaux :
– La situation géographique : si vous habitez dans une région où les températures en hiver sont rudes, votre poêle doit être plus puissant que ceux installés dans des régions où le climat est doux.
– L’isolation de la maison : un logement bien isolé présente moins de perte de chaleur. La puissance de chauffage nécessaire sera donc plus faible.
– Le volume des pièces à chauffer : Plus le volume des pièces à chauffer est grand, plus le poêle doit être puissant pour chauffer votre logement.

On compte environ :
1kW pour chauffer 10m² (maison traditionnelle)
1kW pour chauffer 20m² (maison RT 2012)

4. Le rendement

Le rendement d’un poêle est le rapport entre l’énergie qui est produite par le poêle et l’énergie qui est consommée. Ainsi, si le rendement de votre appareil est élevé, vous consommerez moins de combustible.
Le LABEL FLAMME VERTE labellise les appareils de chauffage au bois et garanti des appareils respectueux de l’environnement et des émissions de particules fines très faible.
Tous les appareils disposent d’étiquette qui détermine la classe de performance environnementale en leur attribuant un nombre d’étoiles. Le nombre d’étoiles attribué est basé sur les critères suivants (le rendement énergétique (70% minimum), les émissions de particules fines et le rejet de monoxyde de carbone.
Par ailleurs, le rendement d’un poêle à bûches sera maximal si le bois utilisé est bien sec, c’est-à-dire si son taux d’humidité ne dépasse pas 20%. En effet, pour que le rendement du poêle soit optimal une température minimale doit être maintenue dans le foyer, une arrivée d’air frais extérieur dédiée doit être prévue pour garantir la combustion et le bois utilisé doit être bien sec.

5. Les avantages fiscaux

L’État et les régions ont mis en place des dispositifs pour aider les ménages à installer des équipements énergétiques durables chez eux :
– MaPrimeRénov’ : lancée en janvier 2020, puis réaménagée en octobre 2020, MaPrimeRénov’ remplace totalement le CITE (le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique en vigueur depuis 2014). MaPrimeRénov’ est réservée aux dépenses liées à l’achat et à la pose de certains équipements énergétiques durables. Les poêles à bois ou à granulés, les inserts, les foyers sont concernés par le dispositif. Pour être éligible à cette prime, un appareil doit détenir le label Flamme Verte 7 étoiles et être installé par une entreprise ou un professionnel qualifié(e) RGE Qualibois.
– L’Éco-Prêt à taux zéro : il a pour vocation de financer les travaux d’économie d’énergie et les éventuels frais induits par ces travaux afin de rendre le logement plus économe en énergie, plus confortable et moins émetteur de gaz à effet de serre. Concrètement, l’éco-PTZ permet aux propriétaires, qui habitent leur logement (occupants) ou le proposent à la location (bailleurs), de bénéficier, d’un prêt à taux zéro sur 10 ans et jusqu’à 30 000 € maximum pour financer les travaux de rénovation énergétique de l’habitat concerné. L’éco-prêt à taux zéro est ouvert à tous et est cumulable avec MaPrimeRénov’, le crédit d’impôt pour la transition énergétique, les aides de l’ANAH, les aides des collectivités locales… Pour être financés par ce prêt, ces travaux doivent impérativement être réalisés par des entreprises certifiées RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).
– Le taux de TVA réduit à 5,5 % : Lorsque vous décidez de recourir à un professionnel pour réaliser des travaux d’amélioration de la performance énergétique de votre logement, comme l’installation (fourniture et pose) d’un poêle à bois par exemple, c’est le taux de TVA réduit de 5,5 % qui s’applique. Ce logement peut constituer soit votre résidence principale, soit votre résidence secondaire ou votre logement locatif et doit être achevé depuis plus de 2 ans.
Ce taux de TVA sur poêle à bois, poêle à granulés, ou cheminée, réduit à 5,5 % s’applique à la fois : sur l’achat du matériel nécessaire à l’installation de l’appareil et sur la prestation de main d’œuvre effectuée par l’installateur.
– “Habiter Mieux Sérénité” de l’ANAH (Agence nationale de l’habitat) : L’ANAH (Agence Nationale pour l’amélioration de l’Habitat) peut subventionner tous les travaux importants permettant un gain énergétique d’au moins 25 %, notamment pour les personnes aux revenus les plus modestes.

– Les aides locales : Certaines communes, départements ou régions s’engagent en faveur de la rénovation énergétique et proposent des subventions qui aident au financement de l’achat d’un appareil de chauffage au bois et des travaux associés à sa pose. Elles peuvent parfois se cumuler aux autres aides proposées.

6. La vision des flammes

La vision des flammes peut être horizontale, verticale ou carrée et donne style et design au poêle. Vous cherchez le spectacle du feu avant tout ? Préférez un appareil avec une grande vision des flammes.
Mais plus que le design, la vision des flammes impacte sur la taille du combustible et la façon de charger le bois. Quand un large poêle en vision horizontale pourra être chargé en bûches de 50cm couchées, un petit poêle à vision verticale sera lui chargé en bûches de 33 cm debout.

7. La taille des bûches
Plus les bûches sont courtes, plus elles sont coûteuses. Leur prix de production est plus élevé car elle impose plus de manutention, de découpe et de transport. Elles coûteront donc un peu plus cher à l’achat.
Sur le marché, on peut trouver toutes sortes de tailles de bûches. Toutefois, deux dimensions principales sont généralement proposées à la vente : 25 cm et 40 cm.
Un autre élément qu’il faut prendre en compte au moment de choisir vos bûches est votre espace de stockage. En effet, des bûches de petite dimension occupent moins d’espace que des bûches de grande dimension : lors du rangement, les interstices entre les bûches sont en effet mieux comblés.
Ainsi, un stère de bois équivaut à un mètre cube de bûches d’une dimension d’un mètre. Toutefois, coupées en plus petite taille, ces mêmes bûches occuperont moins d’un mètre cube :
• bûches de 25 cm : 0,8 m3 ;
• bûches de 40 cm : 0,74 m3.

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

0